Imprimer cet article Imprimer cet article

Le kiddouch de Roch Hachana

Temps estimé pour la lecture de cet article : 2 min

Règles relatives au kiddouch et a la fête de Roch Hachana

Le kiddouch récité les deux soirs de Roch Hachana est le kiddouch  récité les soirs de fête. On y fait mention de Roch Hachana  par « le jour du souvenir ».

On récitera les deux soirs la bénédiction שהחיינו en ayant la précaution de réserver pour le deuxième soir, un fruit de saison nouveau que l’on posera à table avant le kiddouch.

Il est d’usage de consommer les deux soirs de Roch Hachana des aliments qui par leur dénomination sont d’un bon présage lors du renouvellement de l’année.

Il est aussi d’usage de tremper le Motsi dans le miel, après l’avoir trempé dans le sel.

Il est bon de s’abstenir pendant toute la fête de mets aigres et amers.

Il est interdit de cuisiner un plat le premier jour, en vue de le  consommer le deuxième jour de fête. 

Il est bon de ne pas dormir le jour de Roch Hachana. En cas de fatigue il est permis de se reposer après la mi-journée.

Il est d’usage de lire le livre de Tehilim.

Il est d’usage le premier jour de Roch Hachana après l’office de Min’ha de se rendre a la mer ou près d’un fleuve ou à défaut près d’une source d’eau, afin de réciter les prières du Tachlikh.

[Ce cérémonial symbolise le rejet de toutes nos fautes dans la mer …]