Imprimer cet article Imprimer cet article

Dossier – Tout savoir sur la période du 17 Tamouz au 9 Av

im eshkaheh

Temps estimé pour la lecture de cet article : 10 min

1. Règles relatives du 17 Tamouz à Roch 'Hodech Av

2. Règles relatives à partir du 1er Av

Quizz numéro 1

3. Règles relatives à la semaine où tombe le 9 Av

Quizz numéro 2 : Veille du 9 Av et jeûne du 9 Av

Quizz numéro 3 : Prières et usages du 9 Av

1. Règles relatives du 17 Tamouz à Roch 'Hodech Av

Dès le 17 Tamouz ont commencé les malheurs ayant abouti à la destruction du Temple le 9 av à deux reprises dans l’histoire d’Israël.

Nos Sages ont donc institué un rituel de deuil qui se traduit principalement par:

  1. la récitation du Tikoun ‘Hatsot (prières pour la reconstruction du Temple de Jérusalem) à la mi-journée (pour les hommes).
  2. l'usage de ne pas réciter  la bénédiction chéhé'hiyanou (récitée sur un fruit nouveau ou un habit neuf de valeur) pendant cette période.Aussi on ne portera pas de vêtements neufs et on ne mangera pas de fruits nouveaux (de saison) pour ne pas être amenés à réciter cette bénédiction.
    Cependant certains décisionnaires tolèrent de faire cette bénédiction le jour du Chabbat avant Roch ‘Hodech Av (1er Av).
    Exception : On pourra réciter cette bénédiction pour une brit-mila (circoncision) ou pidyone haben (rachat du premier né) car il est impossible de repousser ultérieurement l'événement.
  3. on s’abstiendra d’écouter des chants même religieux s’ils sont accompagnés de musique.

2. Règles relatives à partir du 1er Av

A partir du début du mois d’Av on diminuera les manifestations de joie.

On ne construira pas de maison de plaisance, on ne fera pas de travaux de peinture ni de réfection de tapisseries.

C’est un usage répandu dans le peuple d’Israël de ne pas manger de viande et de ne pas boire de vin jusqu’au 10 Av compris, sauf pour le Chabbat.

Cependant si un repas est offert à l’occasion de l’accomplissement d’une mitsva on aura le droit de manger de la viande et de boire du vin [circoncision, rachat du premier-né, achèvement d’un traité de Talmud].

Pendant ces neuf jours, on ne se fera pas de vêtements neufs, des chaussures neuves, des travaux de broderie.

Si une circoncision tombe pendant ces neufs jours, il est d’usage que celui qui opère la circoncision, celui qui tient l’enfant, et le père et la mère de l’enfant s’habillent de leurs vêtements du Chabbat.

Certaines personnes sont autorisées à consommer de la viande : les femmes accouchées dans leur premier mois, les femmes qui allaitent, les malades dont l’état de santé nécessite la consommation de viande (avec avis médical).

Quizz numéro 1

1. Peut-on donner à des enfants des plats à base de viande ?

Il est permis de donner à des enfants jusqu'à l’age de 12 ans des plats à base de viande.

2. David se souvient, après avoir fait la bénédiction sur un morceau de viande, qu’il ne peut pas le consommer, que doit-il faire ?

Pour ne pas que sa bénédiction soit en vain, il pourra goûter.

3. Salomon possède un restaurant. Un client commande pendant les neuf jours de la viande. Que doit-il faire ?

Il doit le servir de la viande surtout si en cas de refus, ce client risque de se diriger vers un restaurant non cachère.

4. Est-il permis de faire la havdala avec du vin ou du jus de raisin après Roch ‘Hodech Av?

Oui l’usage est toléré, même pendant cette période pour l’accomplissement d’une mitsva.

5. Le jour de Roch ‘Hodech Av est-il permis de consommer la viande et de boire du vin ?

Oui.

6. Est-il permis pendant les neuf jours de nettoyer le sol de la maison ?

Cela est permis comme au cours de toute l’année.

 7. Le vendredi veille du Chabbat ‘Hazone (precedent le 9 Av) est-il permis de se doucher à l’eau chaude ?

Parfaitement, et comme d’habitude et on se vêtira des vêtements du Chabbat, comme chaque Chabbat.

 8. La semaine où tombe le 9 Av est-il permis de prendre une douche froide ?

 Oui, surtout dans les pays chauds.

 9. La semaine où tombe le 9 Av est-il permis de se coiffer avec un peigne ou une brosse ?

Oui.

 10. La semaine où tombe le 9 Av est-il permis de se tremper dans un mikwé ?

Oui, car l’interdiction de se laver ne touche qu’une toilette faite pour le plaisir.

 11. La semaine où tombe le 9 Av est-il permis de se couper les ongles ?

Oui.

 12. La semaine où tombe le 9 Av est-il permis de repasser ?

Oui, même si on ne peut porter ces vêtements repassés pendant cette semaine.

 13. Est-il permis à des jeunes filles de poursuivre leurs cours de couture, de broderie ?

Oui dans le cadre de leurs études.

3. Règles relatives à la semaine où tombe le 9 Av

Il est d’usage de ne pas se couper les cheveux ni de se raser ni de prendre de bain avec de l’eau chaude.

Dans certaines communautés cet usage est en vigueur depuis Roch ‘Hodech Av (le 1er Av).

Cependant une femme accouchée ou enceinte est autorisée à utiliser de l’eau chaude pour faire sa toilette.

Il est aussi d’usage de ne pas faire de lessive ni de porter des vêtements lavés et repassés.

Il est permis selon la loi stricte de changer de linge de corps. Cependant il est recommandé d’adopter une attitude plus rigoureuse en portant ces vêtements au moins pendant une heure la semaine précédente.

Quizz numéro 2 : Veille du 9 Av et jeûne du 9 Av

1. Est-il permis de manger [un fruit à l'état naturel] et boire [de l'eau] avant le jeûne après avoir récité le Bircat Hamazone ?

Oui, avant le coucher du soleil il est permis de boire et manger, sauf si on a volontairement déclaré accepter le jeûne auparavant.

2. Est-il permis de s’adonner à l’étude de la Torah la veille du 9 Av ?

On peut étudier normalement jusqu’au coucher du soleil.

3. Est-il permis après la séouda mafsékét (dernier repas avant le jeûne) de boire du lait, du thé ou du café [dans la mesure où ces boissons entrent dans la catégorie de "mets cuisinés" car ils ont subit une cuisson] ?

Selon la loi stricte cela est permis, mais il est recommandé aux personnes pieuses de s’en abstenir.

Quizz numéro 3 : Prières et usages du 9 Av

1. Quand doit-on mettre le talith et les téfilines ?

Certaines communautés attendent jusqu'à Min’ha mais la majeure partie des communautés de Jérusalem et d’Israël ont l’usage de prier Cha’hrit avec talith et téfilines.

Dans la même communauté il est recommandé que tous les fidèles aient le même comportement.

2. Ceux qui portent quotidiennement les téfilines de Rabbenou Tam doivent-ils les porter aussi le jour du 9 Av ?

Oui.

3. Que doit-on rajouter dans la Amida du 9 Av ?

On doit réciter  נחם et  עננו aux trois offices.

4. Comment doit-on sceller la bénédiction relative à נחם ?

בָּרוּךְ אַתָּה ה' מְנַחֵם צִיּוֹן בְּבִנְיַן יְרוּשָׁלַיִם

Baroukh ata Hachem ména'hem tsione bévinyane yérouchalayim

Tu es source de bénédictions Hachem Qui console Tsion par la reconstruction de Jérusalem.

Puisse D.ieu consoler Son peuple et rebâtir le Temple de Jérusalem bientôt de nos jours. Amen

beth hamikdash

2 comments

  1. Temim   •  

    Sur les lois de 9 av concernant
    Le dernier repas seouada mafseket
    En petit(1) vous dites que c est permis de boire et de manger après le birkat hamazone sans restriction si on a pas pris sur soit
    De prendre le jeune plus tôt
    Et dans le petit (3) vous parlez que
    De boire et pas de manger et selon la loi stricte vous pouvez
    Le faire ,Mais il est recommande aux personnes pieuses de s en abstenir . Je voudrais savoir si dans le petit (1) les personnes
    Pieuses peuvent boire et manger!!!
    Je souhaiterai une réponse svp

    • Rav Yaacov Amsellem   •     Auteur

      Merci pour votre remarque pertinante
      En effet cela manquait de précision; A l’origine, on ne peut pas consommer deux « mets cuisinés » pour la séouda mafsékète, car ce serait prendre du plaisir et constituerait une attitude non adéquate avant le jeûne du 9 Av.
      C’est pourquoi, même s’il est permis de manger et boire, sans restriction, des fruits ou de l’eau (dans leur état naturel) aprés la séouda mafsékète, la question se pose pour du café ou du thé car, ayant subit une cuisson, ils se rajouteraient au « met cuisiné » consommé lors de la dernière séouda.
      Le Rav Ovadia Yossef Zatsoukal tranche que c’est tout de même permis mais que celui qui adoptera une attitude plus stricte se verra mériter la bénédiction.
      Que par le mérite de l’étude de la Torah, Hachem nous envoie le mashia’h dés maintenant et que ce jour du 9 Av se transforme dés cette année en jour de fête et d’allégresse avec le Beth Hamikdash reconstruit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>