Imprimer cet article Imprimer cet article

Règles relatives à Hanoucca

hanukka

Temps estimé pour la lecture de cet article : 3 min

REGLES RELATIVES A ‘HANOUCCA

‘Hanoucca commence le 25 Kislev et dure 8 jours.

Cette fête commémore les victoires des Maccabées par lesquelles ils ont assuré le maintien intégral de la Torah et la liberté de la pratiquer.

Principales  mitsvot de ‘Hanoucca

1.       L’allumage des lumières de ‘Hanoucca.

2.       La récitation  du Hallel entier (psaumes de louange)

3.       La mention du passage ‘Al Hanissim dans le Chemone Essré (19 bénédictions de la Amida) et le Birkat hamazone (Prières récitées après le repas)

4.       Pendant  'Hanoucca le jeûne et l'oraison funèbre sont interdits.

       I.            La mitsva de l’allumage des lumières de ‘Hanoucca

Nos Sages nous enseignent que la mitsva de l’allumage n’est pas une mitsva individuelle mais elle concerne le foyer.

Le premier soir nous allumons une lumière, le deuxième soir deux lumières, et ainsi de suite jusqu’au huitième soir.

Il est préférable d’utiliser de l’huile d’olive,le miracle s’étant produit grâce à celle-ci, ainsi que des mèches en coton qui produisent une belle flamme. A défaut, on peut utiliser des huiles ou des bougies qui donnent une belle flamme.

La mitsva de ‘Hanoucca est chère et précieuse car elle traduit la publication du miracle. Tous, riches ou pauvres veilleront à respecter scrupuleusement les règles de cette mitsva.

La femme  a le même devoir que l’homme d’accomplir cette précieuse mitsva car elle a été directement concernée  par le miracle.

Elle peut en cas de besoin en acquitter d'autres.

Chez elle, elle peut allumer et rendre quitte son mari même s'il n'est pas là pour écouter la bénédiction.

Si elle procède à l'allumage le premier soir, elle récitera aussi la bénédiction  chéhé’hianou, et lorsque son mari allumera le deuxième soir, il ne reviendra pas sur cette bénédiction, bien que lui-même n'ait pas encore effectué d'allumage.

Une femme veuve, ou divorcée, qui allume chez elle, si elle ne sait pas réciter les bénédictions, quelqu'un d'autre peut les réciter pour elle, même s'il a déjà allumé pour lui- même, et l'allumage peut se faire par l'un ou l'autre.